Actu Coupe de FranceL'Actu

Coupe de France : Bordeaux et Guingamp in extremis, l’OL et le PSG sans pression

By 17/02/2020 avril 19th, 2020 No Comments
Le week-end de quarts s’est conclu par l’élimination de Montpellier, Reims, Dijon, et de la dernière équipe de D2 en lice – Arras. Les équipes vainqueures ont cependant du souci à se faire pour les demi-finales. Analyse.

L’OL et le PSG pas inquiétés

Les deux équipes habituées aux grandes différences de buts se sont contenté d’un écart de deux buts lors de leurs matchs respectifs. Une tendance de plus en plus récurrente en matchs de Coupe de France – le niveau se resserre !

Cette saison, Dijon a porté malheur à l’Olympique Lyonnais après lui avoir infligé un de ses deux seuls matchs nuls de D1 en octobre. Et si les fenottes ont rattrapé le coup en décembre avec un score de 2-0, le match de ce week-end devait prouver que le nul avait bien été une erreur de parcours. En s’imposant de nouveau 2-0, elles se sont rassurées : malgré une première mi-temps au score vierge, Dijon subissait de plus en plus et ne pouvait plus résister en seconde mi-temps. Depuis l’absence des sérial buteuses Eugénie le Sommer et Ada Hegerberg, les joueuses de Jean-Luc Vasseur peinent à multiplier les buts comme elles en avaient l’habitude. Heureusement, Cascarino (51e) et Parris (75e) ont fait preuve d’ingénuité pour percer les filets adverses. Mais à l’approche de grandes rencontres en D1 et en Ligue des Champions, ces difficultés à marquer ne sont-elles pas des signaux d’alerte ?

De leur côté, les Parisiennes affrontaient la dernière équipe de D2 en lice, Arras. Elles aussi se sont contentées d’une différence de 2 buts. Après des difficultés à marquer fin 2019, les Parisiennes étaient revenues éclatantes en janvier et se sont permis de prendre des risques. Ce match a priori sans danger a été l’occasion pour Echouafni de mettre certaines joueuses à l’épreuve en ne faisant pas entrer son onze type habituel – absence de Katoto et GeyoroPérisset et Formiga remplaçantes. À la différence de leurs meilleures ennemies lyonnaises, elles n’ont pas réussi à empêcher l’adversaire nordiste de marquer. Menées à la 10e, elles n’ont tardé qu’une minute à réagir avec un but égalisateur de Nadim. Puis, elles ont pris la main avec deux autres buts par Khélifi (41e) et un deuxième point pour Nadim (50e).

Bordeaux et Guingamp sur le fil

La grande rencontre du samedi opposait Montpellier à Bordeaux. Les deux rivales pour la troisième place de D1 ont prouvé que leur place au classement est méritée, avec ce score nul de 3 à 3 (5 tab 6) et les nombreux rebondissements du match. Alors que Montpellier menait 3-1, Bordeaux a été l’auteure d’une remontada sans pitié pour ses adversaires héraultaises. Les montpelliéraines étaient rassurées par l’arrêt d’un pénalty à la 63e, n’ayant pris qu’un seul but (Ouleymata Sarr, 13e ), mais c’était sans compter sur la buteuse girondine qui a sauvé son équipe en comblant l’écart en deux minutes (78e et 80e) ! En face, les montpelliéraines n’ont pas su réagir en fin de match et éviter les tirs au but. Si Sarr, en héroïne du match, a réussi à qualifier son équipe avec un triplé (et un tab réussi), les Bordelaises semblent de plus en plus en danger puisqu’elles remportent leur second match d’affilée aux tirs au but. Pour Montpellier, c’est une leçon qui a été donnée ce samedi, prouvant que du travail reste à faire au niveau du mental.

Pour le dernier match du week-end, Guingamp s’est imposé à la dernière minute 2-1 face au Stade de Reims. Séparées par 9 points au classement de D1, les deux équipes ont réalisé un match à suspense. La première mi-temps était dominée par Guingamp qui faisait trembler les filets adverses à la 24ème minute par l’intermédiaire d’Ella Palis. Mais au retour des vestiaires, les rémoises ne lâchaient pas et parvenaient à égaliser à la 78ème minute grâce à Sonia Ouchène qui redonnait espoir à ses supporters. Tout était à refaire pour Guingamp et plus le temps passait, plus la tâche s’avérait difficile. C’était sans compter un coup franc parfaitement réalisé par Faustine Robert dans le temps additionnel (90e+2), qui mettait fin au suspense d’une frappe puissante en lucarne. Les Guingampaises participeront à leur première demi-finale de Coupe de France depuis 2007 !

Rendez-vous pour les demi-finales avec l’OL, le PSG, Bordeaux et Guingamp le 22 mars.

Les scores du week-end :
Dijon FCO 0-2 Olympique Lyonnais
Arras FCF 1-3 Paris Saint-Germain
Montpellier 3(5)-3(6) Girondins de Bordeaux
Guingamp 2-1 Stade de Reims

Auteur.e.s